vendredi 30 décembre 2005

Bilan 2005

Est-ce qu'il y a quelque chose de plus jouissif qu'un café le matin? Hum! Je peux me passer de cigarettes et de bières froides le soir, mais je ne pense pas pouvoir un jour me passer de mon café du matin.

Bon, ceci dit, je continue de flotter sur ma planète bonheurs simples et je copie l'idée de mes collègues bloggueux Khoyot et Graind'humain et je vous rédige un bilan 2005... Tout d'abord, mon plus beau souvenir:

Juillet 2005 - Ces deux semaines sur le bord du Fleuve dans le mignon village de St-Siméon dans Charlevoix. Du bon temps, je vous dis pas! Il a fait beau et chaud, l'eau de la rivière était bonne, j'étais avec mon homme, l'amour de ma vie depuis 4 ans (Avouez que Chum est beau sur cette photo!) et en prime, pour partager nos repas bien arrosés et nos jeux dans l'eau, en plus de la familia de Chum avec les enfants, sont venus partager avec nous, trois des personnes que j'aime le plus au monde: Belle Rousse (sur la photo avec son éternelle ceinture de sécurité) Yannou (et ses mantras) et Jy (et ses idées "découvertes") - Quand amour rime avec bonheur, ça ressemble à ça! (D'autres photos suivront bientôt!)

2005 - 2005 - 2005 - 2005 - 2005 - 2005

Janvier - L'année commence avec nos amis Mimi et Fred. Ils reviennent de plusieurs mois de voyage autour de l'Asie et de l'Océanie. Je les envie un peu. Les voyages me manquent! Dans la nuit du 31 au 1er, on se saoule la gueule en jouant à des jeux. L'année commence en riant aux larmes.

Aux Rois, on fait un premier souper Raclette avec notre tout nouveau poêle à raclettes (cadeau du papa de Chum - reçu à nowel de cette année-là) avec pleins de fous qu'on aime. Autour de la table, des amours d'horizons différents: Chum, Spécial-K, Belle Rousse (tenant Gépéto), Eliz, Bobo et Yannou. Il s'agit d'un des soupers les plus animés de toute ma vie. Tout le monde parlait en même temps et tout le temps... Je regarde mes amis et je me sens vraiment amoureux. Et heureux. L'année débute bien.

Je commence le travail de rédaction d'un projet de sitcom avec mon ancien grand amour Tor. Il est un peu comme l'éternel rival de Chum... Les deux sont entrés dans ma vie en même temps. J'ai longtemps hésité entre les deux. C'est Chum qui m'a gagné. Tor est maintenant un ami et un collègue de travail (bien que le projet soit avorté aujourd'hui, je voudrais bien qu'on retravaille ensemble éventuellement)

Février - Il fait -1000° sur Montréal!!! Le mois de janvier fut froid, le mois de février le sera encore plus! Cibole qu'il fait frette!!! (deux semaines entre -35° et -42°!!!) c'est la folie! Toute le monde devient des boules de manteaux, foulards et lainages de toutes sortes dans les rues. J'écris et je travaille en grelottant (l'écologiste en moi ne se résigne pas à surchauffer mon appart!.) Routine d'hiver. Mon texte "La plus belle journée de notre vie" est présenté par une troupe d'étudiants en secondaire 5. C'est la première fois qu'un de mes textes est monté par des gens que je ne connais pas. C'est très grisant. Je suis traité en vedette. Hi! Hi!

Mars et Avril- Les mois creux de l'année. Beaucoup de soupers, de bières entre amis et de sorties au théâtre, histoire de garder le moral jusqu'à ce que le printemps prenne pour vrai! Je continue d'écrire et de croire en mon avenir en télévision.

Mai - Enfin le printemps est arrivé! On commence a avoir des belles journées chaudes. Mon amie Bobo (prof de théâtre) monte, avec ses jeunes, deux de mes textes ("Qui a peur du Chat Botté?" et "Motel Bienvenue et filles"), c'est l'occasion de réunir les amis que nous nous étions fait à l'été 2004 aux Îles-de-la-Madeleine. Joie! Les liens d'amitiés qui se sont tissés entre nous sont toujours aussi fort, même en ville!

Je vais voir au cinéma le film CRAZY. Bonheur! Je vais le voir trois fois. J'y amène Papoute pour la fête des pères. Il en est tout chamboulé, le paternel! Je m'achète un CD de Patsy Cline et je redécouvre mon Bowie. "Rien en dessous de ça dans ma vie de création" que je me dit en défi!

J'ai souvent des élans passionnés comme ça!

Juin - Début juin, déjà tard dans la saison, Chum, Bobo et moi (avec Margot et Félix) on s'invite au chalet de nos amis Cool et Framboise pour un annuel souper d'homards. C'est lors de ce repas mémorable que Chum et moi on décide de prendre le relais avec le chalet. Ceux qui devaient emménager après le départ de Cool et Framboise ont choké.

"Ce lieu pourrait être à nous..."

On évalue les possibilités. Chum pourrait se faire un atelier.

"Oui, mais comment on va faire pour se payer ça???"

- "On va se prendre des colocs à Montréal!"

ON PLONGE!!!

Le 11 , je présente le résultat d'un petit défi que j'ai relevé. Après un an sans avoir fait de nouvelles mises en scène, j'ai monté une de mes courtes pièces "Simulacres épisodes de quelques singeries pour têtes couronnées" dans le cadre d'un Rallye théâtral produit par le théâtre LA SHOP. J'ai une belle équipe d'acteurs. Des fous! Dont Bobo, ma complice de toujours, Tor et La Grande Échalotta du Québec. Un hit! Une seule soirée, mais beaucoup d'ivresses!

Des chaleurs incroyables s'abattent sur le sud du Québec à la fin du mois de juin. Le Québec va suer pour quantre mois!

Juillet - Le 5 naît Mini L. La fille de mes grands amis Framboise et Cool. Je suis heureux pour eux... même si Mini L commence sa vie en soin intensifs à cause d'une infection urinaire. Les dix premiers jours de sa vie, elle les aura passés à l'hôpital... et maman aussi. Cool capote un peu. C'était pas le scénario que le papa s'était fait dans sa tête. Il a hâte de voir sa petite famille toute neuve sous un même toît!

Du 16 au 30 juillet, nous nous enfuyons de la ville dans un magnifique chalet sur le bord du Fleuve afin de nous gaver les yeux de couchés de soleil, de levés de lunes, de jeux d'eau et de bouffes explosives. Bonheur! Bonheur! Bonheur!

Août - On emménage au chalet le 6! Gros trippe familial! Mon père est de retour au Québec et j'ai décidé de l'intégrer à ma vie et d'essayer de faire une famille avec ce qu'il reste de nous!

Je passe le mois d'Août avec Yannou, Empi et Li Misho. Renouveau dans nos amitiés, grandes de 18 ans. Les jeux dans ma rivière, la piscine de Li, les soupers improvisés... Je me rappelle de poulets très gras devant Le Mépris, de Goddard avec Bardot. Je tourne aussi dans le film "Plaisirs" (oui, celui exactement que Yannou a tant de difficultés à terminer. Je vous le dis, ça va être bon. Elle est talentueuse la Yannou!) - Une très belle scène d'amants, jouée avec mon amie Frizbee. On a grelotté, tout nu, sur le bord de ma rivière à 7 heures du matin... Mais c'est ça le cinéma! Hi! Hi!

Je démissionne du Renaud-Bray! Liberté!!!

Septembre - le 3, mariage de Empi et en même temps les aurevoirs... Empi s'en va vivre à Hong Kong et Li Misho retourne à Taipai . Belle journée ensoleillée, beaucoup de champagne, dansé comme des ados et quelques larmes à la fin...


Yannou et moi, tout beaux et tout propres! Belle Li Misho (J'adore ce portrait d'elle!) etYannou et Empi en fin de soirée (Elles sont pas mal le Ying et le Yang la dessus)

Le 17, on pend la crémaillère au Chalet. Le temps est mauvais et plus de la moitié des gens annulent. Je suis déçu, évidemment, mais la fête est belle quand même. Les courageux de la photo: Mimi, Lex, Jy, Lau, Jack, Chum, Spécial-K, Madame Ka et Bobo. Le chalet se remplit de chaleur, Jack se remplit de porto, Spécial-K se remplit de gaz (hé oui!) et moi, vous devinez? Je me remplis de bonheur...

Avec la fin de l'été, arrive l'automne et ses remises en questions. Je suis toujours très déprimé quand l'été s'en va... J'ai eu mal au ventre pendant une semaine après le mariage d'Empi... Comme quand j'étais petit et que c'était le retour en classe. Mon projet de sitcom avec Tor était un feu de paille. La plogue qu'on avait était sans courant. Vous savez le genre de producteur qui vous demande la lune, mais qui ne donne pas même un grain de sable... J'imagine qu'il faut tous passer par là. Se faire avoir. J'ai l'impression d'avoir perdu neuf mois de travail. Neuf mois et pas de bébé vivant au bout! Cibole! Perdu mon temps! Du temps précieux à travailler dans le vide (Bon, c'est le sentiment que je ressentais à ce moment... Mais on sait tous qu'il y a rien de perdu! et Blablablabla) - Qu'à cela ne tienne, je vais l'avoir mon sitcom! Je me retrousse les manches et je vais me trouver des plogues ailleurs... Courage!

Octobre - Naissance de mon blog!!! Découvertes et explorations! J'écris et je suis lu... Je le prend comme un projet d'auto-biographie et ça me grise!

Les chaleurs persistent et signent presque jusqu'à la mi-octobre... Du jamais vu!

Un party disco enjoye et déride l'automne.

Papoute déménage à Montréal. Ça faisait 22 ans qu'il était à l'étranger. C'est étrange. Cet étranger est mon père. Je me sens un peu comme Luke Skywalker dans "L'empire contre-attaque"...

"Je suis ton père, Joss"

- "NOOOOOOOON!!" (évidemment, je blague ici (vraiment?) ça se passe très bien. Tranquillement et bien. Hum...)

Ha! Oui, je démissionne aussi de mon affreux travail qui consistait à me lever à 5 heures du matin pour torcher (faire du ménage) dans des studios de répétitions. Pas toujours drôle la vie d'auteur inconnu... Mais, ma foi et ma folie me dictent, en duo, de faire de la place pour autre chose.

"Si tu veux qu'il se passe quelque chose dans ta carrière, il faut que tu laisses de la place dans ta vie pour que ça arrive..."

Hum...? Vous en avez une aussi, une petite voix qui vous donne des conseils ésothériques? Depuis ce jour béni de liberté (2) je respire, j'attends et... je suis pauvre!

Novembre - Écriture et démarches, la semaine. Bonheur, amour et coocooning au chalet, la fin de semaine. Le mois gris fut tranquille.

Décembre - J'atteins l'âge honorable de 32 ans! J'organise une belle fête. Un feu dans la neige. Je travaille fort à l'Agora pour avoir des sous pour pouvoir me reposer pendant les vacances des fêtes. Et m'y voici! J'ai toujours rêvé de me donner ça, du temps seul pour écrire, dans une maison isolé dans le bois... Et j'y suis! C'était le plus beau cadeau que je pouvais me faire pour nowel!

Mimi s'en vient se resourcer ce soir. Elle vit un moment plutôt difficile. Ma porte est ouverte ainsi que mon coeur. On a commencé l'année ensemble, ça a l'air qu'on va la finir ensemble aussi ! Great!

J'ai incroyablement confiance en mon avenir. J'ai eu une année 2005 magnifique - accompagné par des amis gentils, aux coeurs grands comme ça. J'en parle souvent, mais je pense que c'est vrai. C'est difficile d'être gentil de nos jours, gentil sans être innocent ou stupide, je veux dire... Vous remarquerez que les gens gentils sont souvent très beaux... Et mes amis sont incroyablement beaux! "Rien qu'à voir, on voit ben!"

Je vous souhaite d'avoir la chance que j'ai d'être entouré, bien entouré, pour toute l'année 2006!

Bonne et heureuse année 2006 chers lecteux délicieux!

8 Commentaires:

Blogger Joss a ajouté...

C'est "smell like teen spirit" (Nirvana) qui joue en ce moment sur mon ordi! J'avais envie de partager ça en commentaire. J'ai envie de trasher!
Pourquoi personne vient me voir aujourd'hui?
Il est pourtant bien ce billet, non?

7:59 p.m.  
Blogger GeNeViEvE a ajouté...

J'aime beaucoup te lire depuis quelques temps, ta vie respire le bonheur.
Il y a quelque chose de très épicurien chez toi, et ça fait du bien à lire;)

Bonne soirée et que 2006 t'apporte tout ce que tu désires; amour, amitiés, santé, boulot, tout le kit du parfait HEUREUX (le mot avec un suffixe en EUX que je préfère

9:13 p.m.  
Blogger Elise a ajouté...

Joss, JE T"AIME!!!! Ton blog me permet "d'etre la", enfin presque. Beau bilan d'annee! C'est fou comme la meteo joue une part importante dans les elans creatifs, les etats d'ame.
Tu m'as fait rire avec ta petite voix esoterique. Oui, en effet, je sais tres bien de quoi tu parles, sauf que ma voix esoterique elle est forte en maudit!!!
Photos Yin et Yang du mariage de Empi, en effet, c'est une superbe photo de ces grandes amies.
Mon portrait, j'ai ri comme une folle! Tu as bien capte toute ma grace, mon elegance et mon mysticisme oriental (hhmmm...). Enfin, c'est bidonant! Je devrais en envoyer une copie au fisc canadien, avec mon rapport d'impot cette annee!! Et la garder dans mon portefeuille pour les gens qui me devisagent ici! La madame a l'air serieuse mais elle a aussi un cote irreverencieux!
Beau bilan, plein de bonheurs!
Ah oui, j'oubliais. Les gens gentils. Ben, je trouve qu'on devrait plus se ficher de passer pour niaiseux, nanan, bonbon, ketaine, jesus-plus, illumine, et se concentrer sur le "gentil". T'as remarque les personnes agees dans ton entourage (ou sur ton parcours) avec qui on a le gout de passer du temps: les gentils, positifs, sympatiques. Les vieux grincheux, on les fuit ou si on est pognes avec (genre belle-mere-from-hell), on se fait chier. Ben les gentils, ils l'ont probablement ete toute leur vie, les grincheux aussi. Alors prenons une note mentale de cette grande decouverte scientifique et commencons/continuons a etre gentils, au risque de passer pour des idiots!
Bonne Annee 2006!!!!

1:38 a.m.  
Blogger Josée-Martyne a ajouté...

Quelle délicieuse rétrospective ! Moi qui n'ai accès à ton monde que depuis la création du blog, j'ai adoré faire des liens entre ceci et cela. J'avais imaginé, ainsi donc, que le chalet avait toujours été là. Et Papoute aussi !

Bonne nouvelle année, Joss. Bon 32 ans !

2:52 a.m.  
Blogger Eltan a ajouté...

Joss, je te souhaite une bonne et heureuse année dans ta belle province. et je te le confirme: les gens bons sont toujours beaux. Pas une beauté plastique, non, un aura, une beauté qui se sent.

6:39 a.m.  
Blogger Joss a ajouté...

Wow!
Merci tout le monde pour les voeux.
Genevière: Merci de me lire et moi aussi j'aime beaucoup HEUREUX, il y a aussi SAUVE QUI PEUT ! MOI AUSSI J'EN VEUX! qui sont pas mal (Hi! Hi! Hi! je blague évidemment (je pense que je confonds "je blague" et je "blogue" -dyslecsie oblige! (et petit bras dans le front aussi!)) J'aime aussi AMOUREUX
Li Misho: Allo ma belle, Je suis tout à fait d'accord avec toi pour la constatation avec les aînés. J'en ai pris bonne note! Je sais que ta voix esothérique crit fort, je l'entends d'ici! (Hi! Hi!) Et moi aussi JE T'AIME!
Matou(E): Merci et délicieuse toi même!
Eltan: Et oui, ça sens la bonté par ici! (ou le dessous de bras... Hum...)

10:38 a.m.  
Blogger Alcib a ajouté...

Tu vois bien que les gens viennent te voir ;o) Et je suis sûr qu'il y a beaucoup plus de lectures que de commentaires. C'est parfois intimidant de laisser un commentaire... Parfois aussi, on est ému par le billet, ou par un passage du billet ; on a parfois besoin d'intégrer ce qui nous a ému, de faire le point (je parle ici de manière générale, pas nécessairement de ce billet en particulier). Et puis on n'est pas toujours inspiré ;o)
Tu te croyais abandonné ? Ce n'est pas possibe : tu auras toujours autour de toi un grand nombre de fidèles... Mais en ces dernières heures de l'année 2005, tout le monde est occupé à nettoyer son nombril, de façon à commencer la nouvelle année avec un beau nombril tout propre ;o)
Que dire de ton billet ? Il te ressemble : vif, spontané, généreux, joyeux, heureux (pas téteux ! ;o)
Je suis surpris de lire que tu n'as commencé ce blogue qu'en octobre ; moi qui suis arrivé en novembre, je me sens encore bien timide par rapport à toi.
Je constate que cette année aura été assez riche ; c'est comme ça : puisque tu es généreux, la vie l'est avec toi, on dirait.
Je te souhaite une année 2006 encore plus généreuse, dans tous les aspects de ta vie. Que tu maintiennes cette santé contagieuse, que l'amour et l'amitié soient tous les jours au rendez-vous et que sur le plan professionnel, tu puisses réaliser quelques projets les plus importants. À Chum, à toi, à tes amis, à Papoute, Petite et tous les autres, je vous souhaite une très bonne année 2006.

1:27 p.m.  
Anonymous Anonyme a ajouté...

Oui, Bonne Année 2006, à toi Joss et Chum, que j'apprécie de plus en plus.

Sur le plan familial: 2 réunions de famille réussies... que je garde au font de mon coeur comme deux cadeaux. Toi et Chum en ètes les archithectes et avez permi un raprochement, dont les résultats, ne peuvent qu'être positifs à tous points de vue.

Un gros merci, Je vous aime, Que le Meilleur soit avec Toi et Chum en 2006.

Merci, aussi, d'avoir mentionné mon retour, d'aussi belle façon. Je ne savais pas comment ce passerais ce retour. Après six mois, d'évacuation de ce pays diabolique, qu'est Haïti, je me sens chez-moi, surtout depuis que j'ai emménagé à Montréal. Je n'ai plus envie de repartir... Et pourquoi repartirai-je...

Bonne Année à Toutes et Tous.
Papoute

10:34 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home