mardi 7 février 2006

L'été de mes 20 ans


Comme j'en ai déjà parlé dans quelques billets , pendant l'été 94 j'étais moniteur dans un camp de vacances. Je m'appellais "ESTRAGON". J'avais 20 ans. J'avais les cheveux dans le milieu du dos et je les tressais en indien pour ne pas avoir a les démêler. Je portais des chemises "peace n love" trouvées avec Li Misho ou Yannou au Village des Valeurs. Autour du cou, j'avais une croix en fer forgé, une clé Égyptienne, des roches. Pendant quatre mois, j'ai été le chef de pleins de gangs, le papa de pleins d'amours, le grand frère de pleins de p'tits monstres et le meilleur amis de preque 150 sourires. À ce jour, peu d'expériences ont compté autant que ces quatres mois passés dans les bois.

Avec Papillonne, un soir de feu de camp et de sleeping bags dans le bois. En jouant à s'arroser (chaleur oblige!) avec des cruches d'eau, Papillonne m'avait ouvert le nez (d'ou le "plaster" entre les deux yeux. )

Ce fut mon plus beau séjour. Une semaine avec des 6-7 ans merveilleux. Des enfants remplis de rires, de confiance et de jeux. Sur la photo, Papillonne est avec Robert et Marie-Andrée (qui l'attaquent de chatouillages!) et moi, je suis avec la gang des p'tits hommes: Carlos (fier de son sac) Jean-Sé (Tous mes amis du camps doivent se rappeler de Jean-Sé, toujours collé sur moi - à ma gauche) et Simon (toujours aussi collé sur moi - à ma droite)

Une autre équipe des plus cool, des 9-10 ans cette fois. À gauche, pendu à mon cou, Super Maximum (de son vrai nom Maxime, mais vu sa petite taille je l'appelais Maximum pour le rendre plus fort!) et en haut, avec Francis, qui avait décidé de se "chercher" un look pour me faire compétition.

Pendant un des nombreux rassemblements, on anime en chantant je sais pus quoi (si tu lis, Frissonne, est-ce que tu as une idée de ce qu'on était en train de chanter???) Moi, je revenais de la piscine.

J'ai plein de soleil dans le coeur quand je regarde ces beaux souvenirs. Y'a seulement avec Frissonne que j'ai encore contact. Tous les autres moniteurs, je les ai perdu de vue. Les enfants ont grandi. Ils ont tous presque vingt ans maintenant. L'âge que j'avais quand j'étais Estragon. Je serais curieux de savoir ce que certains sont devenus.

L'hiver, ça me rend nostalgique plus que d'habitude. Je suis pas triste. Plutôt le contraire même. Mais je me rend compte que c'est pas une si mauvaise idée que ça, pour moi, de prendre mes distance face au théâtre. J'ai tellement de difficultées avec tout ce qui est éphémère. Tu te donnes corps et âme... Pour quelque chose qui fini par passer et... être remplacé par autre chose... Mais c'est la vie, ça! Non? Ouf!!!

Je vous laisse sur un air plus joyeux...

"En 94, tout était beau. C'était l'année des jeunes, c'était l'année des camps. Chacun avec sa gang avec son crie d'équipe. J'avais des tresses d'in ch'veux, fallais-tu être niaiseux... "


8 Commentaires:

Blogger GeNeViEvE a ajouté...

ah ça me manque le temps des camps... mon nom à moi c'était Barbotine et j'ai fait ça pendant 4 ans!!!

8:44 p.m.  
Blogger Magenta a ajouté...

Jolies tresses, te parfumais-tu au patchouli!? ;)

10:43 p.m.  
Blogger Joss a ajouté...

Geneviève: Moi, j'ai réessayé ça l'année d'après, mais j'ai pas réembarqué. Je sais pas, je m'entendais moins bien avec la nouvelle équipe de moniteur et j'arrêtais pas de comparer avec l'année extraordinaire d'avant. Je pense que j'étais tout simplement passé à autre chose.
Magenta: Mes vêtements sentaient le patchouli, j'avais pleins de bâtons d'encens de patchouli dans MON (nous n'en avions qu'un) tiroir... Mais sinon, je ne parfumais pas... Tu sais, les mouches, les maringouins... Il falait pas les attirer!

7:48 a.m.  
Anonymous Anonyme a ajouté...

J'y pense et je t'imagines très bien... Dans le bois, avec tes tresses, comme on dit: tu "fitais" bien dans l'décor! Les enfants que tu as accompagnés ont sûrement gardé, eux aussi, de très beaux souvenirs de leur été... En tout cas, les miens ont beaucoup aimé leur expérience, quelques années après ton passage...

Cousine xxx

10:33 a.m.  
Anonymous frissonne a ajouté...

Bonjour Estragon!!!
Cet été là on ne l'oublira jamais....Pour la chanson je pense peut être que c'est le roi du far west avec son lasso!?!
Je prépare déjà Jérôme pour un été dans un camp...il connait la chanson des crocodiles par coeur (les 2 parties), Jérôme dans une grande maison regardait par la fenêtre..., une araignée sur le plancher et plein d'autres!!! C'est un petit frisson en devenir.Que de beaux souvenirs!
Frissonne xox Nan, nan, nan nan la la la la la na na na na na na bec bec bec mmm mmm bec bec bec

3:04 p.m.  
Blogger Joss a ajouté...

Tu sais Frissonne, je pense que c'était une chanson ou on criait "SKI!" en levant le bras à la fin des couplets... Je me rappelle plus c'est laquelle... Je dis ça parce que sur une autre photo, on fait des "ailles,ailles,ailles!!!"...
Mais peut-être que tu as raison, c'est peut être la fille du farwest avec son lassau.
P.S. Bravo pour Alice! Elle est magnifique!!!

10:36 a.m.  
Anonymous frissonne a ajouté...

LA seule chanson à laquelle j'ai pensé c'est Allouette Ski!?! Est-ce le fruit de mon imagination?
Bye bye
Frissonne xox

11:10 a.m.  
Blogger Joss a ajouté...

C'EST ÇA!!!!
Alloueette SKI!
Je te plumerai la babouchki!
Et la Trououououchshki!
Mrci Frissonne!

11:31 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home