lundi 11 décembre 2006

Trash diagnostic

Ouais... Y'a pas à dire. L'expérience me rentre dedans d'aplomb! J'me sens comme si un dix roues venait de me passer dessus.
Mon diagnostic:
Moi, je ne pense pas que quelqu'un peut m'aimer. M'aimer pour vrai, je parle. Non, moi, je ne crois pas à ça. Je pense, dans mes trippes profondes-là, en dessous de tous mes masques et de toutes mes couches de protections, que je ne mérites pas d'être aimé... Et que si quelqu'un, par erreur, tombe amoureux de moi, ben il va tellement être déçu, ou il va se tanner, et à un moment donné, il va s'en aller... Moi, j'ai toujours dit:
"Je suis chanceux, je suis toujours tombé en amour avec des hommes merveilleux."

C'est vrai. Tellement merveilleux que je les méritais pas. C'est pour ça que je les ai perdu. Je tombe en amour avec des gars qui sont pas là. Les 3 amours les plus importants de ma vie n'étaient pas là. J'ai tellement peur que je m'arrange même physiquement pour qu'ils ne soient pas là.
Le premier, c'était un Australien qui vivait à Perth!
Le deuxième, c'était un Marseillais qui voulait pas venir vivre au Québec...
Pis l'autre... Ben, c'était un Québécois, mais il était jamais là. Il travaillait tout le temps...
Le seul qui aurait pus être là et qui semblait s'accrocher solide, je l'ai trompé, je lui ai marché sur le coeur... Il serait encore là si je le voulais, mais je l'aime pas!
Je le sais, je le vois mon paturn: Je suis en train de tomber en amour-là. J'me vois aller... Avec quoi? Un gars qui sera jamais là. Un idéal. Un innaccessible. Un autre homme qui va me faire passer en deuxième...
...
Finalement, quand je suis en couple, je m'arrange pour être tout seul pareil... C'est moins pire que de recevoir des baffes ou que de se faire crier après, vous allez me dire? Oui. En effet. Ça fait des plus beaux souvenirs... J'aime mieux être tout seul qu'être pogné dans un cercle de violence... Mais bon, c'est mon blog icitte. J'ai-tu le droit de me plaindre sans penser deux secondes aux autres?
Mon coeur est pas capable... Y'a une blessure qui est toujours là. Je l'aime pas ma scratch. Elle me fait vraiment chier. J'ai beau tout faire pour la faire disparaître, elle reste et signe. La cicatrice reste et saigne! (La criss!) Je la montre pas, parce que j'hais ça me plaindre (ça paraît pas présentement dans ce billet. Je sais, j'ai l'air de me plaindre, mais non. Je fais un constat! Presque à l'amiable!) Quoi que je fasse. Peu importe les réparations qu'il y a eu dans ma famille. Peu importe les preuves d'amour que je reçois. Y'a le petit gars de 4 ans en dedans de mes jeans, qui croise les bras et qui dit:
"Pourquoi tu t'acharnes? Tu vois ben que tu ne le mérites pas d'être aimé!"

J'hais ÇA de voir que même après avoir lu pleins de livres, après avoir fait pleins de yoga pis de travail personnel, pis de ménage, pis d'avoir dit des affaires aux personnes concernées, de m'être fâché, d'avoir gueulé, d'avoir braillé pis de l'avoir craché le morceau après avoir chier dans mes culottes... Finalement, je suis au même point sensible!
JE SUIS COMPLÈTEMENT FUCKÉ!
Question: Existe-t-il une pilule miracle pour me guérir?
Y a-t-il une solution miracle pour se sortir d'un cercle vicieux (vicieux mais pas dans le bon sens du terme!) Vu que je pense que je ne mérite pas d'être aimé, j'me trouve des gars "pas là", vu que ces gars-là ne sont pas capable d'être là, je me déprécie. Ça fait juste me prouver que je ne mérite pas l'attention de quelqu'un... Alors, je me retrouve tout seul, et dans mon coeur, je cherche quelqu'un qui va me prouver le contraire, mais ma tête le sais elle que je ne mérite pas l'attention... Elle est convaincue. Je tombe sur un autre "pas là" qui aura jamais le temps... Et ça tourne... FUCK! J'fais presque pitié, moi, là!
C'est compliqué l'âme humaine...
MAIS... Et oui, parce qu'il y a un MAIS,
maintenant que j'ai mis le doigt dessus, le paturn
maintenant que je vois clairement d'où il vient, ses comments et ses pourquois?
maintenant que je l'ai identifié et que je l'ai examiné toute la journée au rayon X,
il n'en tient plus qu'à moi de ne plus le reproduire...
Ma vie va changer...
Le noeud va se défaire...
Le cercle sera brisé...
Happiness is still THE first choice for me, baby!

C'est Belle Rousse qui m'a écrit dernièrement:
"C'est merveilleux, et fascinant à la fois, de constater à quel point ta soif du bonheur te fait faire de grands pas, et ce, à une vitesse complètement folle!"
Je vous l'ai dit ce matin, je viens de pogner l'autoroute! Vroum! Vroum!

15 Commentaires:

Blogger Yannou a ajouté...

Étape #1 vers la guérison: réaliser c'est quoi le pattern, si on veut le briser!
Ton billet peut sembler triste, mais je pense que c'est un pas dans la bonne direction.
*
Sauf que (grosse évidence, mais bon) TU ES MERVEILLEUX ET TU MÉRITES TOUT L'AMOUR DU MONDE!!!

9:05 p.m.  
Blogger Alcib a ajouté...

Pas de pilule magique, non ! Mais le constat est déjà un grand pas dans la bonne direction. L'étape suivante : est-il plus avantageux pour toi de de faire en sorte que cela change ou de continuer à fonctionner sur le même mode. Tout changement exige un effort, une concentration d'énergie ; et souvent on trouve plus simple (et plus sécurisant) de ne rien changer, car on connaît ce qui nous rend malheureux mais on ne sait pas ce qui nous attend si nous changeons. Les systèmes de défense que nous nous construisons fonctionnent parfois trop bien : nous ne voyons plus la nécessité de changer les choses, jusqu'au jour où nous nous sentons que cela ne peut plus durer.
Comprendre est une étape, mais ce n'est pas une motivation...
Au fond, la petite pilule est en toi, pas dans la tête, mais un peu plus bas, dans ce qui bat...

9:05 p.m.  
Blogger Nitram a ajouté...

Je vais pas te dire d'être fort et que tu es le meilleur et tout le kit, c'est trop cliché, pis ça fait 200 000 fois qu'on te le dis sur ton blogue, tu dois être tanné de le lire à la longue.

Enfin, comme tu dis, change de patern, c'est une bonne piste de solution.

12:57 a.m.  
Anonymous Miss Patata a ajouté...

Fiou il se termine bien ce post là! Tu sais que je n'aime pas les fins tristes hein! Et il ne doit pas y avoir de fin triste à cette histoire, parole de princesse!!!

7:42 a.m.  
Anonymous Claudine a ajouté...

J'veux pas jouer au psychiatre avec toi. Mais je pense savoir comment tu te sens... et ce n'est pas seulement de changer ses habitudes la solution... Entk regarde ce site... Juste au cas: http://revivre.org/

Beubye Love xxx!

9:00 a.m.  
Blogger Catira a ajouté...

J'aime bien le commentaire de Alcib. En effet, le changement n'est jamais facile.. mais si on y travaille fort.. le résultat est plus souvent qu'autrement très positif!!!

Est-ce que l'amour est vraiment quelque chose que l'on mérite?! Je ne crois pas.. L'amour EST tout simplement! Des fois c'est l'expression de se sentiment qui n'est pas à la hauteur.. Garde ta belle confiance!

Tu es aimé par plusieurs personnes.. pas parce que tu le mérite.. mais simplement parce que tu es toi!! Et un jour il y aura 1 personne toute spéciale, toute pour toi qui te fera réaliser à quel point tu es aimé!!!

Et tiens toi loin du pattern.. c'est la première étape! (mais ça marche pour vrai!!)

9:19 a.m.  
Anonymous XXX a ajouté...

Cheer up, Life begin at forty... and, at 50... and!!! again and again.

C'est beau la vie!!!!!!!!!

10:03 a.m.  
Anonymous chocolyane a ajouté...

" Moi, je ne pense pas que quelqu'un peut m'aimer. M'aimer pour vrai, je parle. Non, moi, je ne crois pas à ça. Je pense, dans mes trippes profondes-là, en dessous de tous mes masques et de toutes mes couches de protections, que je ne mérites pas d'être aimé... Et que si quelqu'un, par erreur, tombe amoureux de moi, ben il va tellement être déçu, ou il va se tanner, et à un moment donné, il va s'en aller... "

Comme je comprends, je suis pas mal pareille. Une vraie pro de l'auto sabotage.

Mais c'est pas vrai, ça, Joss! Pas vrai du tout. Et tant que tu ne seras pas convaincu que ça n'est pas vrai, tu ne pourras pas avancer...

Maintenant, souris, et répète après moi : J'suis beau, j'suis bon, j'suis fin, j'suis capable! ;o)

10:07 a.m.  
Anonymous l'ex a ajouté...

Je vais dire comme les autres: c'est bon d'identifier son pattern. Mais y a pas que ça. Pourquoi t'as ce pattern-là? Pourquoi tu cours après les hommes qui vont se foutrent de toi? Peut-être que c'est parce que t'es justement convaincu que tu mérites pas d'être aimé. Ce n'est plus juste un pattern, c'est une roue qui tourne. Le problème selon moi, ce n'est pas le pattern, c'est la vision que t'as de toi et, par le fait même, celle que tu dégages.

xxx

10:59 a.m.  
Blogger Joss a ajouté...

@ l'eX: Ben, c'est exactement ça que je disais... Tu l'explique juste mieux que moi, mais c'est que je me suis rendu compte hier... J'ai le paturn du "chum jamais là" parce que je pesne profondéement que je ne mérite pas d'être aimé!
Comme dirait l'autre frisé: "E'L'sais!"
Qu'est-ce qu'on fait asstheure pour changer ça? On se met à s'aimer comme par magie? On se répète qu'on est beau pis bon???
Peut-être que juste arriver à trouver le noeud et il commence déjà à se défaire???
Merci pour vos commentaires tout le monde!
Quel soleil aujourd,hui tout de même!

12:16 p.m.  
Blogger L'ex a ajouté...

En être conscient, c'est clairement un pas vers l'avant. Maintenant, faut pas te bourrer le crâne de "t'es beau, t'es bon, t'es fin, t'es capable". T'es pas parfait quand même! :-p

By the way mon joli, t'as un sosie qui travaille dans mon édifice. Hallucination à tous les matins depuis quelques temps.

xxx

12:21 p.m.  
Blogger Joss a ajouté...

@ Nitram: Ben, je ne suis pas tanné - au contraire, ça fait toujours du bien de lire ça... Mais le plus important serait que je me le dise à moi... Bon, j'avance quand même!
@ Yannou: Toi, si t'avais été un mec, tu aurais été mon Homme et ce depuis presque 20 ans! (en plus, un beau blond... Hum, tu aurais été vraiment mon genre!
;)
@ Alcib: Tu mets toujours le doigt sur les mots justes, toi. Oui, je sais, je me prépare un hiver d'introspection et de travail... Mais, je pense vraiment avoir trouvé un noeud incroyable. Ça semble incroyable que j'avais pas vu ça avant... Et maintenant que je le vois, il me semble si évident à défaire que je souris doucement... C'est simple la vie au fond. Mon travail sera composé de "concentré mon énergie sur ce que je veux vraiment", "faire confiance" et de temps... Merci Alcib.
@ Choco: Ben oui, on est une gang de saboteurs professionnels... On s'en rend compte et on travaille pour s,en sortir ma belle! Allez hop!
@ Patata: Je peux pas mal finir une histoire. Jamais! Surtout pas la mienne... Parce que ej sais qu'il y a des princesses qui me lisent...
@ Catira: Tu as raison, on m'aime parce que je suis moi. Je raye "mériter l,amour" de mon vocabulaire!
@xxx: You're damn rigth!
@ Claudine: Merci pour le tuyau.
You are all Full wonderfull!

5:13 p.m.  
Anonymous La voisine a ajouté...

C'est une perte de temps (bah, le terme est peut-être un peu fort, alors disons un ''plaster mouillé'') que de chercher à savoir qui nous aime... tant que l'on ne s'est pas accepté soi-même... Le syndrôme du ''j'mérite pas qu'on m'aime''... du ''on va finir par voir que je suis un imposteur'' est trop souvent profondément ancré en nous... Alors on préfère saboter les relations, avant que l'autre découvre notre vrai moi qu'on ne croit pas à la hauteur...

Pourquoi croire que l'on sera inévitablement une déception??? Pfff... Une vraie tache que cette petite voix sinueuse... La seule façon de la contrer c'est de s'accepter tel que l'on est avec ses faiblesses et ses imperfections... Car on ne permettra pas aux autres de nous aimer plus que nous nous aimons nous-même... On n'y croit pas, tout simplement... Et c'est pas si con quand on y songe...

Bref, passer du temps à apprendre à s'aimer est probablement le meilleur investissement que l'on peut faire pour soi...

Bonne route sur l'autoroute! Tu es unique et juste pour ça, t'es hot! ;-)

8:48 a.m.  
Anonymous Anonyme a ajouté...

Devant ce texte, j'en perds mes mots. Je suis seul dans mon bureau, entrain de chercher des textes sur internet qui contiennent le terme paturn pour voir si cela se prête bien à mon rapport pour un élève et je tombe par pur hasard sur cette personne qui décris ce qu'elle vit avec presqu'autant d'exactitude que ce que je vis dans ma vie à moi. Je suis sous le choc de voir que je ne suis pas seul et si j'ai tout lu c'est parce que je suis à la recherche de réponses moi aussi...

un Vincent qui se demande à quoi il sert...

11:07 a.m.  
Blogger Joss a ajouté...

Tiens bon Vincent... Tu sais, le but n'est pas de guérir et d'effacer les griffures de la vie, mais de vivre avec...
Les plus grands guerriers ont toujours de grandes cicatrices... L'important c,est de les connaître et de ne pas chercher à les réouvrir...
Bonne chance!

JOSS

12:49 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home