lundi 8 janvier 2007

Perte de controle


Pendant la journée, je peux contrôler mes pulsions. Je peux sourire. Je peux aller dans les toilettes, pleurer en vitesse et resortir sans que rien ne paraisse. Je peux me retenir de l'appeler juste pour entendre sa voix. Je peux me retenir de lui écrire qu'il me manque. Je peux tellement bien contrôler ma vie et mes pensées, que je peux presque me convaincre que je veux le sortir de ma vie. Je peux me convaincre qu'il n'a plus de pouvoir sur mon coeur. Je peux presque me croire quand je m'entends dire que je ne l'aime plus. Je peux même me faire accroire que je suis heureux et que voir mon chien courrir ou entendre une chanson que j'aime, ça rend ma vie toute belle... (Yeah! Right!)
Le jour, je contrôle mes émotions et je dirige mon char vers ce que je pense être la bonne voie pour être heureux.
...
Pendant la nuit, je perds totalement le contrôle. Je rêve qu'il est là, dans l'appart. Il salue Superbe comme si de rien n'était. Il l'embrasse sur les joues. Quand il m'approche, je le repousse (vous voyez, je tente même de contrôler mes rêves) et là, il me regarde et me demande pardon. Ou il me prend dans ses bras et commence à m'embrasser. Ça finit toujours qu'on fait l'amour comme quand on se retrouvait après plusieurs jours de séparation. C'était toujours les meilleures fois, c'est peut-être pour ça qu'on avait pris goût à faire les choses chacun de notre bord. C'était pour mieux se retrouver...
On a encore fait l'amour toute la nuit, dans mes rêves, entre samedi et dimanche. Et comme à chaque fois qu'on se retrouve, dans mon inconscient (l'ostie) c'est merveilleux. C'est plus vrai que nature. Je suis submergé d'amour. Je suis totalement soulagé. Je suis heureux. Et puis, dans mes rêves, il finit souvent par me demander en mariage (le sale!) et je suis heureux... Et paf! Mes yeux s'ouvrent... Pendant une demie seconde, je suis encore dans cette fausse réalitée. Je souris... Et je me rends compte que ce n'était pas la vraie vie où, même si je ne devrais pas, je peux contrôler... Alors, je me retrouve encore plus bas que la veille...
La nuit, j'ai l'impression que mon coeur veut juste ma mort!... Ou qu'il veut me dire de ne pas perdre espoir??? (Fait chier!!!)
...
Mais je veux vraiment arrêter de contrôler. Je la souhaite cette perte de contrôle. J'y tiens à cette résolution de 2007. Je veux accepter les changements. (Vous voyez, je suis tellement "control freack", que je veux même contrôler mes pertes de contrôle!!!)
...
Et, je ne comprends pas ces rêves merveilleux. Ils sont tellement beaux et tellement vrais, qu'ils me font vraiment mal quand je me réveille... C'est sans doute de là que me viennent ces envies de jouer à "La belle aux bois dormants" pour l'éternitée...
J'aimerais ça rester dans mes rêves et ne jamais me réveiller...

7 Commentaires:

Blogger La Tortue a ajouté...

Les rêves, c'est parfois traitre, je te le donne Joss. Mais te laisse pas bouffer par tes rêves. T'es plus fort que ça. Fais des projets, vois du monde, fais des choses différentes de ce que tu faisais avec Lui.

Je sais que c'est cucul, mais un jour, dans pas si longtemps, tu te réveilleras et le rêve aura disparu. Pas toi.

Je pense à toi,
Val XXX

6:31 p.m.  
Blogger Yannou a ajouté...

Un voyage te ferait du bien (Marseille, New-York, Boston, Québec city?). Je te le souhaite de tout coeur.

10:19 p.m.  
Blogger La Tortue a ajouté...

Québec City, oui ! :)

11:30 p.m.  
Blogger Joss a ajouté...

Ça prend des sous pour voyager et le porte-feuille souffre dangereusement d'anémie!

8:34 a.m.  
Anonymous Minnie a ajouté...

Même s'Il me visite encore à l'occasion dans ce royaume, je peux dire que je m'en sort pas pire pour orienter mes rêves. Je t'explique; visualise le sujet de ton futur rêve avant le dodo. Si tu veux rêver de voyage, de théâtre merveilleux ou de baise torride, fais une relaxation très calme et lente en focussant sur ta destination-rêve. Ton cerveau va s'arranger pour t'envoyer les messages qu'il veut te faire passer sur d'autres fonds; approximativement ceux que tu auras choisis. C'est moins douloureux comme messagerie...
C'est-y pas merveilleux?

Je te jure que ça fonctionne dans mon cas!

Fais de beaux rêves!

xx

9:53 a.m.  
Anonymous cricri a ajouté...

Joss.....

Je t'ai parlé des rêves compensateurs sur le sujet en question....

Ce billet me confirme que c'est ce que tu fais....

Tu le dis toi-même : dans le jour, tu réussis très bien à ne rien laisser paraitre, tu fais que ce tu as à faire point !....
Normal alors que si tu t'impose une certaine forme de rigidité dans le jour, ton inconscient aura besoin de faire sauter la soupape la nuit avec des rêves compensateurs...ca le dit, ca compense les manques !..et ca compense les manques quand un trop plein d'émotions t'habites...

Il te faudrait une manière, un repos, un endroit ou, même de jour tu puisse évacuer cette peine....tes rêves retrouveraient un certain équilibre et n'auraient pas besoin de focusser la dessus autant !....

Le rêve est un état de conscience reconnu depuis belle lurette....de même, le rêve lucide est un état encore plus affiné en conscience...
Ceci dit, les rêves n'ont rien à voir avec l'État de conscience qui suit la mort....alors rien, mais rien n'indique que l'état de "décédé" soit aussi trippante que tout ces rêves compensateurs...;-)

L'évolution se fait sur terre, en étant incarné dans un corps physique...je suis peut-être dure avec toi, mais fuir les problèmes, même ceux qui nous parraissent archis difficile, en fuyant la vie physique ne fait qu'empirer les choses et les reporter pour plus tard....

Écris ces rêves, ils sortiront de toi-même plus facilement....xx

12:31 p.m.  
Blogger Yannou a ajouté...

Joss: pour les voyages, oui, ça coute des sous, vrai. Mais si tu fais un échange d'appart avec qqun dans une autre ville, un autre pays, et te trouve une job là-bas! Mais je délire, simplement pour te dire que si tu veux vraiment partir, et le demande, ça va finir par arriver.

Cricri: je suis d'accord avec toi, sur les rêves et tout le reste...
Je pense que tes rêves viennent pour balancer ta vie, et tu ne dois pas les réprimer, même si leur beauté est douloureuse. Probablement si tu laisses davantage sortir ces émotions, ces larmes, tu finiras par laver ton âme et t'affranchir de tes rêves. Seulement le temps pourra te guérir, guidé par ta tête qui guidera ton coeur...

4:42 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home