vendredi 22 décembre 2006

Party hard!!!

Ma soirée de fête de samedi soir au Pop 80.
Soirée d'hyper-ivresse.
J'anticipais énormément mon anniversaire. J'avais presque pas mangé de la journée. J'avais peur que Ex-Chum m'appelle pour me souhaiter "Bonne fête!" et que ça me plonge dans une mélancolie un peu grise... Finalement, je n'ai reçu ni téléphone, ni mail, ni carte. Pas un mot de sa part pour me souhaiter "Bonne fête!" - et finalement, c'est ça qui m'a fait mal. J'étais baisé de toute façon.
J'avais pas vraiment le goût de fêter mon anniversaire cette année,
alors, je me suis hyper-ivressé comme il faut...
J'ai extrèmement pas le goût de festoyer à Noël non plus...
J'vais tenter d'être plus tranquille, quand même!

À ceux qui étaient là samedi: Merci!

2 Commentaires:

Blogger Catira a ajouté...

Pour Noel..laisse simplement la magie faire son oeuvre!!! Ca peut souvent etre agreablement surprenant!

10:27 a.m.  
Blogger Alcib a ajouté...

Le plus difficile, dans ce genre d'occasion, c'est de devoir fêter alors qu'au fond on a trop de nostalgie, trop de regret des beaux moments qui se sont envolés et qui, surtout, n'auront pas de suite... On a beau se dire qu'il faut en faire son deuil, passer à autre chose, il n'en reste pas moins que souvent le deuil est douloureux à faire.
Garde-toi des moments de solitude, des moments, si courts soient-ils, que tu consacreras à ce qui te fait plaisir vraiment : que ce soit de la lecture, de l'écriture, de la musique, du cinéma, ou simplement de la cuisine ou de la méditation ; dans ces moments, tu pourras te retrouver et trouver un sens à ce que tu vis.
C'est peut-être parce que j'ai connu très jeune la solitude que j'aime bien la retrouver. Elle est pour moi une bonne amie avec qui je m'entends très bien, tellement bien que je peux la partager avec des amis à l'occasion et qu'ensemble nous pouvons faire la fête. Je ne suis pas forcément devenu un ermite : je préfère être avec un amoureux ou des amis qu'être seul ; mais si l'amoureux et les amis sont absents, je m'entends bien avec ma solitude. Le jour de Noël, surtout, j'aime être seul. Le recueil des Lettres à un jeune poète, de Rainer Maria Rilke, est pour moi un bon guide...
Mais le conseil de Catira est aussi très juste ; au fond, c'et d'être attentif à ce que tu souhaites vraiment.

8:40 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home