mercredi 14 novembre 2007

Je voudrais me déposer la tête

Un court roman de Jonathan Harnois.
Une oeuvre magnifique. Essentielle. Comme il y en a peu...

"--Ludo, je t'aime. J'aime tout ce que tu es.
Tout ce que tu es, elle a dit. Tout ce que tu es, c'est ce qu'elle a dit. Tout, même mes erreurs. Tout, même mes tortures, même mon angoisse, et mes cernes, et la galère dans laquelle je la traîne. Tout ce que tu es, elle a dit. C'est quand même quelque chose!
J'ai beau la connaître, quand elle parle, je suis toujours saisi d'émotion. Elle me dépasse. je suis dépassé par tout ce que dit son sourire... dépassé par tout ce qu'elle voit de moi, et qu'avec tout ce qu'elle voit de moi, elle ne me jette pas."
p.54

3 Commentaires:

Blogger Babs a ajouté...

L'extrait du texte est très beau.

8:59 p.m.  
Blogger Monsieur l'adulte a ajouté...

Je seconde Babs! Merci beaucoup pour la suggestion, je partais justement pour la librairie après le boulot :)

3:51 p.m.  
Anonymous marieB a ajouté...

Désolé ce vous contredire les amis mais moi je trouve qu'il s'agit d'une écriture de 'polyvalente'. Très mauvaise manie de répéter les mots pour dire trois fois de suite la même chose...J'avais compris la première fois que je l'avais lu. C'est un mauvais effet que l'on retrouve souvent dans des textes pas assez travaillés ou apr des auteurs de peu de métier (ou de talent)

8:24 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home