mardi 20 janvier 2009

Hors taxes

Dans deux semaines je commence l'INIS. J'ai hâte. Je suis prêt. Pas trop nerveux. Juste assez. Ma liste d'affaires à faire avant le début de mes cours est presque terminée. J'ai presque tout biffé dessus. J'attends.
J'me sens un peu comme quand on attend dans un aéroport. Juste avant un long voyage. Une aventure longuement planifiée. Comme quand je suis parti seul en Australie. Toutes mes affaires étaient en règle. Vendues. Prêtées. J'avais eu mes partys. J'avais dit salut à mes amis. "On se reverra bientôt! Merci. Okay. Bye!" Les photos sont prises. Les larmes ont coulé. Je regarde la porte qui va me faire traverser l'autre côté. Je me retourne. Je fais les derniers saluts de la main à ceux qui me font des signes de l'autre côté des vitres... Et je traverse. Seul.
J'aime ces temps d'attente. Les heures "d'entre deux" passées à attendre mon prochain vol dans les aéroports du monde entier ont toujours été pour moi des heures de réflexions agréables. De divagations. De flanage. De point.
J'ai terminé ce que j'avais à faire avant l'INIS. Mais je ne suis pas encore arrivé à la date du début des cours. Ma vie d'avant est déjà derrière. Mais mon avion qui me mène vers la vie qui m'attends n'a pas encore décollée.
Le 2 février, je commence l'INIS. J'arrive. J'ai hâte. Je suis prêt.

1 Commentaires:

OpenID eliseinkorea a ajouté...

Mon beau Joss, tu expliques tellement bien le temps d'attente!!!! J'adore ces temps de reflexion aussi!
Bon depart a l'INIS! :)

8:11 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home