dimanche 10 mai 2009

Chroniques

"Heureux les fêlés, car la lumières passe par les fissures".

Elle s'immisce aussi par les portes entrouvertes, les passages cachés, les lézardes béantes, partout où l'on peut se faufiler pour continuer à avancer.

C'est pas de moi, c'est Marie-Claude Lortie qui a écrit ça ce matin dans La Presse.

2 Commentaires:

Anonymous Anonyme a ajouté...

Quelle belle phrase... Elle est originalement de Michel Audiard et elle me plaît toujours autant.

Félicitations pour l'INIS. :)

Jadexxx

9:41 a.m.  
Blogger RPL a ajouté...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

2:07 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home